Création (1993–1998)

Debian a été annoncé pour la première fois le 16 août 1993 par Ian Murdock, qui avait initialement appelé le système «la version Linux de Debian». Le mot « Debian » a été formé comme un porte-manteau du prénom de sa petite amie d’alors, Debra Lynn, devenue ex-épouse, et de son prénom.  Avant la publication de Debian, le système Linux Softlanding (SLS) était une distribution Linux populaire et la base de Slackware.  La mauvaise maintenance perçue et la prévalence de bogues dans SLS ont motivé Murdock à lancer une nouvelle distribution.

Debian 0.01, publiée le 15 septembre 1993, était la première de plusieurs versions internes.  La version 0.90 était la première version publique , fournissant un support via des listes de diffusion hébergées chez Pixar. La publication incluait le manifeste Linux Debian, décrivant la vue de Murdock pour le nouveau système d’exploitation. Dans ce document, il a appelé à ce que la création d’une distribution soit maintenue ouvertement, dans l’esprit de Linux et de GNU.

Le projet Debian a publié les versions 0.9x en 1994 et en 1995.  Pendant ce temps, il a été sponsorisé par la Free Software Foundation pendant un an . Ian Murdock a délégué le système de base, les paquets de base de Debian, à Bruce Perens et Murdock s’est concentré sur la gestion du projet en croissance.  Les premiers ports pour les architectures non-IA-32 ont commencé en 1995 et Debian 1.1 a été publié en 1996.  À ce moment-là et grâce à Ian Jackson, le gestionnaire de paquets de dpkg était déjà un élément essentiel de Debian.

En 1996, Bruce Perens a assumé la direction du projet. Perens était un dirigeant controversé, considéré comme autoritaire et fortement attaché à Debian. Il a rédigé un contrat social et intégré des suggestions issues d’un débat d’un mois dans le contrat social Debian et les principes du logiciel libre Debian.  Après que la FSF eut retiré son parrainage au beau milieu du débat sur le logiciel libre et l’open source , Perens a lancé la création de l’organisation faîtière juridique Software in the Public Interest au lieu de rechercher une implication renouvelée dans la FSF.  Il a dirigé la conversion du projet d’a.out en ELF . Il a créé le programme BusyBox pour permettre l’exécution d’un programme d’installation Debian sur une seule disquette et a créé un nouveau programme d’installation.  Au moment de la publication de Debian 1.2, le projet comptait près de deux cents volontaires.  Perens a quitté le projet en 1998.

Ian Jackson est devenu le leader en 1998.  Debian 2.0 a introduit le deuxième port officiel, m68k.  Pendant ce temps, le premier port vers un noyau non Linux, Debian GNU / Hurd, a été démarré.  Le 2 décembre, la première constitution Debian a été ratifiée.

Élection du chef (1999-2005)

À partir de 1999, le chef de projet était élu tous les ans . L’outil de packaging avancé a été déployé avec Debian 2.1.  Le nombre de candidats était écrasant et le projet a mis en place le nouveau processus d’adhésion. Les premiers dérivés de Debian, à savoir Libranet,  Corel Linux et Stormix’s Storm Linux, ont été lancés en 1999.  La version 2.2 de 2000 était dédiée à Joel Klecker, un développeur décédé des suites de la dystrophie musculaire de Duchenne.

À la fin de 2000, le projet a réorganisé l’archive avec de nouveaux « pools » de packages et a créé la distribution Testing, composée de packages considérés comme stables, afin de réduire le gel de la prochaine version.  La même année, les développeurs ont commencé à organiser une conférence annuelle appelée DebConf avec des conférences et des ateliers pour les développeurs et les utilisateurs techniques.  En mai 2001, Hewlett-Packard a annoncé son intention de baser son développement Linux sur Debian.

En juillet 2002, le projet a publié la version 3.0, le nom de code Woody, la première à inclure un logiciel de cryptographie, un logiciel libre sous licence KDE et l’internationalisation.  Au cours de ces derniers cycles de publication, le projet Debian a suscité de nombreuses critiques de la part de la communauté du logiciel libre en raison du laps de temps qui s’écoulait entre deux versions stables.

Certains événements ont perturbé le projet alors qu’il travaillait sur Sarge, les serveurs Debian ayant été attaqués par des incendies et des pirates. Le prospectus de Vancouver est l’un des plus mémorables. Après une réunion à Vancouver, le responsable des versions, Steve Langasek, a annoncé un plan visant à réduire à quatre le nombre de ports pris en charge afin de raccourcir les cycles de publication futurs.  Il y a eu une réaction importante parce que la proposition ressemblait davantage à une décision et qu’une telle chute porterait atteinte à l’objectif de Debian d’être «le système d’exploitation universel».

Sarge et versions ultérieures (2005 – présent)

La version 3.1 de Sarge a été publiée en juin 2005. Cette version mettait à jour 73% du logiciel et comprenait plus de 9 000 nouveaux packages. Un nouvel installateur de conception modulaire, l’installateur Debian, a permis les installations avec prise en charge de RAID, XFS et LVM, une détection améliorée du matériel, une installation facilitée pour les utilisateurs novices et une traduction dans près de quarante langues. Un manuel d’installation et des notes de version étaient en dix et quinze langues respectivement. Les efforts de Skolelinux, Debian-Med et Debian-Accessibility ont permis d’augmenter le nombre de paquets éducatifs, ayant une affiliation médicale et d’autres destinés aux personnes handicapées.

En 2006, à la suite d’un conflit très médiatisé, le logiciel Mozilla a été renommé dans Debian, avec Firefox sous les noms d’Iceweasel et Thunderbird sous le nom d’Icedove. Mozilla Corporation a déclaré que les logiciels contenant des modifications non approuvées ne pouvaient pas être distribués sous la marque Firefox. Deux raisons pour lesquelles Debian modifie le logiciel Firefox sont de changer l’illustration non libre et de fournir des correctifs de sécurité. En février 2016, il a été annoncé que Mozilla et Debian avaient conclu un accord et Iceweasel reviendrait au nom de Firefox; un accord similaire était prévu pour Icedove / Thunderbird.

Une expérience de collecte de fonds, Dunc-Tank, a été créée pour résoudre le problème du cycle de publication et les responsables de publication ont été payés pour travailler à temps plein ; en réponse, les développeurs non rémunérés ont ralenti leur travail et la publication a été retardée . Debian 4.0 (Etch) a été publiée en avril 2007, avec le port x86-64 et un programme d’installation graphique.  Debian 5.0 (Lenny) a été publiée en février 2009 et supportait la plate-forme Orion de Marvell et des netbooks tels que l’Asus Eee PC.  Le communiqué était dédié à Thiemo Seufer, un développeur décédé dans un accident de voiture.

En juillet 2009, la politique de développement basé sur le temps a été annoncée. Les gels temporels sont destinés à associer la prévisibilité des versions chronologiques à la politique de Debian en matière de versions fonctionnelles, et à réduire le temps de blocage global.  Le cycle de compression allait être particulièrement court; cependant, cet horaire initial a été abandonné.  En septembre 2010, le service de backport est devenu officiel, fournissant des versions plus récentes de certains logiciels pour la version stable.

La version 6.0 de Debian (Squeeze) a été publiée en février 2011, elle a introduit Debian GNU / kFreeBSD en tant qu’aperçu technologique, présenté un système de démarrage basé sur la dépendance et déplacé les microprogrammes problématiques dans la zone non libre.  Debian 7.0 (Wheezy) a été publiée en mai 2013, avec la prise en charge multiarch  et Debian 8.0 (Jessie) parue en avril 2015, en utilisant systemd comme nouveau système init.  Debian 9.0 (Stretch) a été publié en juin 2017. À l’heure actuelle, Debian est encore en développement et de nouveaux paquets sont téléchargés sur unstable chaque jour.

Tout au long de son existence, la distribution Debian et son site Web ont remporté différents prix de différentes organisations , y compris Server Distribution of the Year 2011,  La meilleure distribution Linux de 2011,  et un prix Best of the Net. pour octobre 1998.

Le 2 décembre 2015, Microsoft a annoncé qu’il proposerait Debian GNU / Linux en tant que distribution approuvée sur la plate-forme cloud Azure.